webleads-tracker

La rentrée des classes - Cidney Lerider - Psychologue Coach
SAISON 01 épisode 01 : La rentrée des classes
14 mai 2018
Au banc des accusés
SAISON 01 EPISODE 3 : Au banc des accusés
14 mai 2018

SAISON 01 épisode 02 : Madame la maîtresse et Super mom

Madame la maîtresse et Super mom- Cidney Lerider - Psychologue Coach

Madame la maîtresse et Super mom

Au pays de l’éducation N, nous ne sommes pas tous à la même échelle. Me rendre là bas, dans cet endroit c’est un peu comme quand j’étais petite et qu’on me pressait pour sauter dans le grand bain. Cet immense piscine tellement effrayante car je me disais que je n’en ressortais pas vivante.

Je marche lentement, presqu’hésitante et avec une boule au ventre qui grossit un peu plus chaque fois que je me rapproche. Colère, peur, déception s’entremêlent parce que c’est difficile d’imaginer qu’il puisse être considéré comme indésirable. Parce que je le vois, moi super mom comme un diamant brut. Il est précieux et unique.

Chaque jour passé à ses côtés depuis notre rencontre a fait de moi une personne plus forte, plus résistante, plus consciente face au monde qui nous entoure. J’ai appris plus sur moi, depuis qu’il est dans ma vie. J’ai découvert en moi des ressources exceptionnelles, j’ai développé des talents insoupçonnés. Il a fait le ménage dans mes relations ; les meilleurs sont restés, les autres… Il m’a donné une extraordinaire leçon sur ce qu’est l’amour, l’acceptation, la beauté ; la gratitude, le bonheur. En fait depuis notre rencontre, je suis devenue super mom.

Equipé d’un super pouvoir : l’Amour inconditionnel. Je suis presque constamment en mission « impossible » relevant des défis quotidiennement, une équilibriste de haute voltige. Mes jours et mes nuits ne ressemblent pas à celle de tout le monde.

Mon Maxou est souvent dans sa bulle, un peu décalé, toujours original et surtout profondément attachant. Voilà ce que moi, super mom je vois quand je le regarde, voilà ce que je vis à ses côtés.

Alors vous comprendrez que lorsqu’on le rejetait, j’avais du mal à le digérer. Mais aujourd’hui, après tous ce qu’il m’a appris, je ne fais plus vraiment attention aux réactions négatives des gens. Enfin bon ça s’est maintenant… A l’époque c’était plutôt, je vais les …

J’arrive donc à sa classe et devant la porte madame la maîtresse qui ose à peine croiser mon regard. Elle tremble comme une feuille. Son anxiété est palpable, sa voix presqu’étranglée rend difficile la cohérence de ses propos.

Madame la maîtresse : Ecoutez…euh vous savez que j’ai 28 élèves, je n’ai pas le temps de gérer ses difficultés…vous n’imagines ce que ça représente comme travail. Enfin, je ne sais pas…vous pensez qu’il pourra supporter d’être avec les autres.

Bref, je vous épargne la fulgurante liste de ces inquiétudes. Je ne me souviens pas de combien de temps a duré son monologue mais ce qu’il me reste c’est l’impression d’être sur le banc des accusés.

De quoi suis-je accusée ? De quoi Maxou était-il coupable ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant sur mon site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer