webleads-tracker

Madame la maîtresse et Super mom- Cidney Lerider - Psychologue Coach
SAISON 01 épisode 02 : Madame la maîtresse et Super mom
14 mai 2018
grossesse-cidney-lerider
SAISON 01 EPISODE 4 : Prémices d’une rencontre
16 juin 2018

SAISON 01 EPISODE 3 : Au banc des accusés

Au banc des accusés

SAISON 01 EPISODE 3 : Au banc des accusés

Ce regard pesant, intrusif est parfois encore présent dans notre quotidien : Pourquoi est-il comme ça ? Qu’avez-vous fait pour qu’il soit comme ça ? Qu’est ce que vous ne faîtes pas ou que vous refusez de faire pour qu’il change ?

Nous

Nous c’est moi  et mon équipe (mon copilote et notre fille, les précieux alliés). D’abord, lorsqu’on est maman d’un enfant différent, on se pose des milliers de questions sur l’origine de son trouble, sur ce qui a pu entraîner, déclenché son état. Bien évidemment, on finit par se remettre en question, analyser différentes situations, on émet des hypothèses parfois un peu folles. Enfin, on cherche à comprendre, on interroge les professionnels et pas que… Dieu est d’ailleurs à de multiples reprises sollicité pour connaître la raison.

Pourquoi moi ? pourquoi lui ? pourquoi nous ?

Ai-je eu tort d’avoir ce bébé ? la réponse, assurément est non. Pour tellement de raisons que vous découvrirez par la suite. Il a contribué à mon bonheur d’une façon « miraculeuse ». Il m’a redonné la vue, le goût, le toucher…

La famille

Pour beaucoup d’entre eux, la fuite a été l’option choisie. Nous étions devenus contagieux et pour quelques uns, il y avait une malédiction ou acte de sorcellerie derrière cet état. Nos ancêtres ou nous nous même avions fait quelque chose … Cette situation a fait volé en éclats le peu d’hypocrisie qui existait. Au fil du temps, les visites se sont faits de plus en plus rare, les appels téléphoniques également sauf pour certains qui continuent d’appeler non pas parce qu’ils se soucient de nos challenges mais pour demander de l’aide. Et oui, le déni est à l’œuvre où plus on fait semblant que ça n’existe pas, mieux c’est. Dans les regards, les postures et certaines réflexions ; mon petit Maxou faisait pitié. Il n’était pas pour eux un petit garçon qui avait juste besoin d’être aimé, choyé et protégé. Il se rapprochait davantage d’un lourd fardeau que d’un cadeau du ciel.

Mais pour nous, il était et est la lumière qui nous éclaire sur qui sont véritablement ceux qui nous entourent. Il a mis à jour les dysfonctionnements dans nos relations et révélé les dispositions de cœur de chacun. Il a mis de l’ordre là où il y avait le chaos.

Quelques uns paraissaient encore plus angoissés que nous face à cette situation si bien qu’ils ont préféré détourner le regard…

L’école

Globalement, elle n’en a que faire des raisons de son trouble. Ce qui l’intéresse c’est plutôt l’éloigner, l’exclure du système. Inconsciemment ou non, elle (à travers madame la maîtresse) nous fait savoir que sa place n’est pas là, pas avec les autres enfants. Il ne rentre pas dans le moule, il n’est pas formatable.

Si nous étions de bons parents, nous n’imposerions pas à Maxou d’intégrer un système qui n’est pas fait pour lui. On le garderait à la maison ou on le mettrait en institution. Ce serait tellement plus simple pour eux.

La rue

Combien de fois, j’ai constaté le regard tantôt interrogateur, quelques fois agacé dans la rue. Bien trop souvent à mon goût.

Maxou est passé par différentes phases…la plus délicate : je touche les passants ou encore je leur tiens la main. Les gens sont surpris mais dans la majorité des cas, ils sourient et sont bienveillants.

Ensuite, nous avons la phase, je fouille dans les sacs à main (pour lui ça doit être rempli de trésors)

Enfin la phase, je me prends pour «  un masseur ». Dès le moment où Maxou constate qu’une partie du corps présente des proportions importantes, il va toucher et surtout masser donc si vous le rencontrez, un conseil cachez vos lolos et vos rondeurs.

 

Dans le prochain épisode, nous reviendrons  sur les débuts de Maxou dans la vie

Prochain épisode : EPISODE 4 Il était une fois un géant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant sur mon site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer